PAS DE TIRE-FESSES...

 

PAS DE TIRE-FESSE, PAS DE CHOCOLAT


Ce sont les vacances d'hiver, et un groupe de Pullips a décidé de partir faire du ski...
Angel Maude: Et voilà! Ca, c'est notre châlet! Si c'est pas trop cool, les vacances au ski!


Angel Maude: Tu verras, River Jersey, tu vas t'amuser comme une petite folle sur les pistes!
River Jersey: Mais je ne sais pas faire de ski... On n'en faisait jamais à mon époque...
Angel Maude: Bah c'est pour ça que je t'ai amenée! C'est l'occasion de découvrir un des plaisirs du XXIe siècle! [size=9]Profite, y'en a pas beaucoup...[/size]


Winnifred: Quant à toi, Mandalay, tu as subi tellement de choses qu'un peu d'air pur ne te fera pas de mal...
Mandalay (sous l'écharpe): Et toi, tu fiens pourquoi? Tu chais faire du schki?
Winnifred: Euh... oui, voilà. Je suis une grande pro. Je suis Jean-Pullip Killy.


Angel Maude: C'est pas tout ça, mais j'ai réservé un châlet pour cinq, moi! Elle est où, Chatterley?


Wendigo Alaska: Me voilà.


Winnifred: C'est pas Chatterley, c'est Wendigo Alaska.
Angel Maude: Mais c'est pas possible, ça, on avait dit... On avait dit quoi, déjà... Ah oui, si, c'est bon, c'est normal, on avait dit que ce n'étaient pas les droïdes que nous cherchions. Donc c'est Wendigo Alaska qui devait venir.
Wendigo Alaska: C'est bien moi. Où est la neige dont vous parliez?


Angel Maude: Euh... c'est vrai, ça, où elle est, la neige?... Y'en a pas du tout! C'est quoi cette arnaque!


Winnifred: C'est pas étonnant, il fait quinze degrés, là, comment voulez-vous que la neige tienne!
Wendigo Alaska: Malheur. Moi qui ai fait tout ce chemin pour retrouver le climat de ma dimension natale. Je suis contrariée.


Angel Maude: Bon ben on s'en fout, on est venu pour skier, moi je skie! Allez, du nerf, Winnifred, pousse!
Winnifred: Ben fais un effort, aussi, bouge tes pattes, ça glisse pas du tout...


River Jersey et Mandalay: Allez Angel Maude! Allez Angel Maude!
Angel Maude: Vas-y, pousse encore, j'ai bougé d'un centimètre, là, on tient le bon bout! Vous avez vu mon planté de bâton?
Wendigo Alaska: Nul.


Angel Maude: Bon, le principe du tire-fesse, c'est qu'il faut bien le passer entre les jambes sans s'asseoir dessus. Tu y arrives, River Jersey?
River Jersey: C'est difficile, j'ai le vertige... Et puis ça tourne...


Angel Maude: Allez, un petit effort, on est presque au sommet!
Mandalay: Quand te reverraiiiiii-je/Pays merveilleuuuux...


Wendigo Alaska: Vous en mettez un temps! Vous pouvez pas vous téléporter, comme tout le monde, au lieu de vous balancer comme des crétines sur des ustensiles de cuisine?
Angel Maude: C'est un tire-fesse!
Wendigo Alaska: Si tu le dis. [size=9]Maman te fait vraiment gober n'importe quoi.[/size]


A l'heure du goûter au sommet des cîmes...
Angel Maude: Aaaah, un peu de repos, ça fait du bien! Je sais pas vous, mais avec ou sans neige, l'air pur, ça creuse!
Wendigo Alaska: Bien dit. Puis-je avoir l'une de ces choses noires et blanches appétissantes?
Angel Maude (entre ses dents): Pas de tire-fesse, pas de chocolat.
Mandalay: Miaaaam! Ca donne faim!


Winnifred: Non, toi tu prends ton médicament à cette heure-ci, ma petite.
Mandalay: Ah oui c'est vrai.


Angel Maude: Mais qu'est-ce qu'elle mange, là? Winnifred, qu'est-ce que tu as donné à Mandalay?
Winnifred: Oh mais rien du tout! Une petite vitamine inoffensive!
Wendigo Alaska: Pas mal, cette chose noire et blanche. Vite, l'engloutir avant qu'Angel Maude ne tourne la tête...


Un peu plus tard...
Angel Maude: Inoffensive, inoffensive... de la part d'une Pullip docteur, je trouve ça louche, moi! Et puis Mandalay est hyper-sensible à toute forme de sort et de médication, je deviens méfiante, maintenant! Voyons voir plutôt ce que Winnifred cache dans sa couchette...


Angel Maude: Arf! C'est bien ce que je pensais, elle est venue faire du ski avec une armée de médicaments! C'est plus louche que les yeux de Verlaine, ça...


Angel Maude: Tiens, voilà les pilules qu'elle fait prendre à Mandalay... Qu'est-ce que ça peut bien être?


Une voix: A votre place, je ne me mêlerais pas de ça, agent Angel Maude...
Angel Maude: Hein? Qui parle?!


La voix: Vous allez au devant de très graves ennuis... Vous vous aventurez dans des eaux extrêmement troubles, agent Angel Maude, encore plus troubles que cette vitre... La portée de cette découverte vous échappe... Ce qu'il y a derrière va haut, très haut!


Angel Maude: Comment ça, ça va haut?
La voix: Très haut... jusqu'aux Grandes Instances...
Angel Maude: Elles prennent des médocs, les Grandes Instances?
La voix: Vous ne pouvez pas comprendre...
Angel Maude: Bah si tu sortais de ta cachette, Ulysse Regan, je comprendrais peut-être mieux, parce que la porte étouffe un peu ce que tu dis.


Ulysse Regan: Non, pas du tout. C'est pas moi. Il n'y a pas d'Ulysse Regan. Je suis la mystérieuse Pullip à la couette! Et sur ce, je disparais. Pfouit!


Angel Maude: Mouais. Je ne sais pas comment Madame Psychopathe nous a suivi jusque là, mais tout ça ne me dit rien qui vaille...


Le soir... Toutes les Pullips ont rejoint leurs couchettes...


Mais l'une d'elles est réveillée au petit matin...
Winnifred: Allez, debout Mandalay, c'est l'heure!
Mandalay: Hein? Quoi? L'heure de quoi? Je rêvais que je mangeais les chaussures de Michael Jackson, c'était horrible...


Winnifred: Tout ça ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir. C'est l'heure de ta piqûre. Ho hisse.
Mandalay: Ah oui c'est vrai. Aïe!


Angel Maude (dans son sommeil): ... mauvais souvenir... piqûre... aïe... ouh ça pique... nan pas moi, pas la conspiration...


Le lendemain matin au petit-déjeuner.
Mandalay: Coucou les dolls! Alors ça gaze? Prêtes pour une nouvelle journée de ski sur gazon?
Angel Maude: Eh ben dis donc, tu tiens la forme, toi... Moi je suis morte, j'ai des courbatures partout, je crois qu'il va falloir renforcer mon obitsu...


Wendigo Alaska: Alors il va neiger, oui ou non, cette fois-ci? Je ne vois pas l'intérêt de rester ici sans neige. Ah si, il y a ces choses noires et blanches très bonnes à manger... Bon, ça ira pour cette fois, je reste un peu.


Winnifred: Waaah, elle pète la forme Mandalay, elle a un pouls fanstatique d'au moins... euh... 15? 192? 526? Je ne connais pas vraiment vos mesures humaines, hein...
Mandalay: Formidable! Et si on gravissait la colline au loin?
Angel Maude: Rhaaa, non pitié, j'ai plus de jambes, moi! [size=9]Décidément, cette Pullip finira par me tuer, je vous le dis...[/size]


Mais devant l'insistance de Mandalay, Angel Maude se dévoue quand même pour une partie de luge.
Angel Maude: Gnnnnn... Pfff, je pensais pas qu'elle était si lourde, la gamine!
Mandalay: Ouais! Dix centimètres parcourus! Encore 22 kilomètres!
Angel Maude: Tais-toi ou je t'étripe.


River Jersey: A mon époque, les luges étaient en bois, celle-ci est pas très stable, quand même...


Angel Maude: C'est le progrès, ça, c'est normal, c'est...
River Jersey: Aaaaah! BOUM.
Mandalay: Ooooh, tu l'as tirée de travers, il faut tout recommencer depuis le début!
Angel Maude: Oh et puis crotte, j'abandonne. Sans neige, c'est quand même hyper galère.


Un peu plus tard dans le châlet...
River Jersey: Me suis fait mal au genouuuu! Aïe-heuu!
Winnifred: T'en fais pas, ma petite, y'a un médecin dans la salle.
Wendigo Alaska (off, perchée): Moi je crois qu'il faudrait plutôt rentrer vite fait à la maison. Et amenez des gâteaux noirs et blancs pour le voyage, elle en a besoin.
Winnifred: Je vais plutôt lui faire une petite infiltration avec ma seringue.
Mandalay: Oh ouiiii! Une piqûre!


Angel Maude: Une piqûre... tiens, ça me rappelle un cauchemar que j'ai fait cette nuit... Mais ce n'était peut-être pas un cauchemar, car il y avait bien une seringue dans les affaires de Winnifred! Elle a fait une piqûre à Mandalay cette nuit, j'en suis sûre!
Ulysse Regan (off): Faites attention, agent Angel Maude, vous entrez en terrain glissant...


Angel Maude: Bah pour une fois qu'il y aura quelque chose qui glisse, pendant ces vacances... Euh, mais, qui m'a parlé?
Une main: C'est moi. Mais chut, je suis ici incognito.
Angel Maude: Rhaa, t'es encore là, toi? Mais qu'est-ce que tu sais, au juste?


Mandalay: Hééé, à qui tu parles, Angel Maude?
Angel Maude: Euh... Ulysse Regan incognito...
Winnifred: Ulysse Regan est ici?! C'est impossible!!


Ulysse Regan: Bah si c'est possible, qu'est-ce que vous croyez? Que je ne suis pas capable de prendre le train cachée dans le pull de papa?


Angel Maude: Maintenant que tu n'es plus incognito, tu vas peut-être pouvoir nous dire pourquoi tu es là dès que je me pose des questions sur Winnifred, non?
Ulysse Regan: Bah, c'est à dire... Winnifred est dangereuse...
Angel Maude: Ah bon? Tu es dangereuse, Winnifred? Qu'est-ce que tu as fait à Mandalay?
Winnifred: Mais rien... Juste des vitamines, quoi...
Ulysse Regan (grognant dans son coin): Tu parles!
Angel Maude: Mais vous vous connaissez ou quoi?


Winnifred: Ben c'est à dire que... autrefois... enfin, dans l'autre Orphelinat où on était toutes les deux... disons que j'ai pratiqué quelques expériences sur Ulysse Regan... Mais faut dire qu'elle était très réceptive aux expériences, alors c'était tentant... Mais j'ai un peu foiré sur les bords avec du jus de f... d'un fruit qui a rendu Ulysse Regan très violente... J'ai réussi à l'arrêter la première fois en lui mettant un sac à bananes sur la tête, et en l'affamant jusqu'à minuit... Sauf que la macarena passait à la radio au moment où je l'ai nourrie à nouveau, et puis pas de bol, je lui ai donné des huîtres, et après tous les trucs que je lui avais injectés, l'iode lui a donné des crampes musculaires et elle s'est retrouvée au garde-à-vous jusqu'à ce que je lui chante une chanson de Carlos pour la détendre... Mais bon, c'est pratiquement tout, hein...
Angel Maude: Ah ouais quand même.


Angel Maude: Je ne sais pas quel rapport ça pourrait avoir avec les grandes instances, mais en tous cas je commence à me faire du souci pour Mandalay, bizarrement...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site